Depuis le temps les plus reculés, j’existe…
Partout sur la terre, que vous nommez Mère Gaïa, j’existe car dès l’origine je suis venue apporter toutes les notions relatives à l’AMOUR le plus fort et le plus pur, celui émanant de La Source Elle-même.
Observez-moi un instant : je possède tant de qualités que je peux en paraître pédante.
Vous pouvez vous en convaincre en lisant ou relisant « le petit prince » d’Antoine de Saint-Exupéry
Belle car j’apporte la vraie BEAUTE, mes couleurs et mes formes sont innombrables, je suis « sauvage », j’embaume partout où je pousse, chacun porte en lui-même le respect de ce que je suis, je donne de la joie, je suis signe de richesse car mes buissons ou mes bouquets sont multiformes, et j’embellis chacun d’eux, je suis unique, indispensable car je pare l’espace, de ma grâce et de ma douceur capables, à elles-seules, d’attendrir le cœur le plus endurci, ou par mon symbole, de témoigner tant d’amour !
J’existe sur tous les continents, même les plus reculés, et les êtres peuplant les plus lointaines ou les plus inhospitalières contrées me représentent sans en avoir jamais eu connaissance de ma présence ; représentée par de nombreux artistes ou botanistes « Les Roses » de Pierre Joseph Redouté, de tous les pays de la Chine, ornant même les meubles les plus précieux, au Canada en passant par l’Europe ou l’Amérique, colorée, stylisée, mystérieuse et pleine à la fois, signifiant la Présence de l’Amour à tout instant. Certains peintres m’ont étudiée dans toute ma splendeur, et dans tous ces détails de ce qui me rendent magique, capable de transmettre la paix à toute âme en recherche d’elle-même ou de vraies valeurs du cœur ; je suis aussi consolation, dans les moments de peine intense, car alors mon parfum, humé ou consciemment respiré, remplit d’apaisement les cellules du cerveau et engendre le calme salvateur.
Rouge, blanche, pêche, jaune, rose, de mille couleurs car les chercheurs botanistes me démultiplient en de nombreuses variétés, ou de toutes formes, je m’adapte dans tous les parcs, dans tous les jardins, ou je m’expanse dans les roseraies, suscitant la passion de mes jardiniers, heureux et fiers de me voir pousser et décorer de la plus exquise manière et en harmonie, la terre nourricière embellie et comblée. Je fleuris…
A suivre…

Rose Lumière ©